Aérothermie

Principe général de l'aérothermie :

Une pompe à chaleur est un dispositif thermodynamique permettant de transférer la chaleur du milieu le plus froid (et donc de refroidir encore) vers le milieu le plus chaud (et donc de le chauffer). Ex : un réfrigérateur

Une pompe à chaleur Air/Eau (aérothermie) récupère les calories de l’air extérieur et les transfère vers un circuit hydraulique intérieur.

2 systèmes principaux :

Une pompe à chaleur air-eau est dite « monobloc » lorsque l’eau du circuit de chauffage est directement envoyée dans la pompe à chaleur, installée à l’extérieur ou à l’intérieur de l’habitation.

 

 

 

 

 

 

Une pompe à chaleur air-eau est dite « Split système » lorsque une liaison frigorifique relie un groupe à un module intérieur, l’eau du circuit de chauffage n’allant alors pas à l’extérieur.

 

MISE EN ŒUVRE

• Le dimensionnement des puissances de la pompe est primordial, dans le respect de normes communes à la profession (COSTIC, Eurovent…)
La plupart des industriels ont développé des logiciels de dimensionnement accessibles qu’ils peuvent mettre à disposition à la demande.

• La PAC air-eau monobloc intègrent tous les éléments d’une pompe à chaleur, toute l’hydraulique nécessaire au fonctionnement des émetteurs. Une conception compacte, plus limitée en termes de possibilités techniques (émetteurs, taille des maisons, …) mais aussi moins coûteuse à fabriquer, à mettre en œuvre (pas de liaisons frigorifiques) et à entretenir (pas de charge complémentaire de gaz à prévoir).

• La PAC air-eau split est composé d’un groupe extérieur (idem climatisation) et d’un module intérieur réchauffant l’eau du circuit de chauffage. Cette conception permet de ne pas glycoler l’installation (liquide antigel coûteux et nécessitant une maintenance) et permet une totale liberté de choix quant aux émetteurs (plancher, radiateurs, ventilo-convecteurs,…). Le groupe extérieur est également plus perfectionné. Un tel ensemble requiert davantage de savoir faire et de maintenance qu’un système monobloc.

Contraintes :

• La puissance nécessaire sur certaines maisons peut nécessiter une installation triphasée.
• Une résistance électrique d’appoint est fortement conseillée, et même intégrée de série sur certains modèles.
• Le niveau sonore est surtout associé à la visibilité de l’appareil (réaction en partie psychologique). Certaines PAC ont aujourd’hui des niveaux sonores < 40dB (A).
• Le courant d’air généré peut provoquer le gel de certains végétaux environnants.

ASPECTS JURIDIQUES

Qu’elles soient monobloc ou split, les pompes à chaleur air-eau réclament auprès des installateurs une extension de la police d’assurance, certaines compagnies l’acceptant sans réévaluation de montant, d’autres non.
(L’acceptation de l’assureur pour l’extension est beaucoup plus simple à obtenir que pour la géothermie).

Par contre, la réglementation sur la manipulation des fluides et l’installation des PAC range en 2 catégories les PAC :
• Les monobloc, si de puissance < 15kW, contiennent moins de kg de fluide frigorigène. L’installateur peut effectuer une installation + mise en route sans l’intervention d’une station agréée.
• Les splits, systèmes ouverts, au contraire, requièrent de la part de l’installateur de posséder cet agrément froid ou de faire intervenir une station technique agréée.

ASPECTS ECONOMIQUES

• Coût :

L’expérience nous permet de définir un coût moyen en fourniture et pose de 100 €/m². Ceci comprend la PAC, le kit hydraulique et le plancher (hors dalle).

• SAV :

Nous recommandons un contrat d’entretien pour vérification de l’installation une fois par an, principalement du circuit frigorifique. Prévoir entre 150€ et 250€ / an.
Par ailleurs, des plateformes SAV sont réparties sur la France entière et permettent une maintenance rapide et simplifiée.

SYNTHESE SUR L’INTERET ENVIRONNEMENTAL

L’eau (+ glycole pour les systèmes monobloc) est utilisée comme fluide caloporteur. Il n’y a donc pas de circulation de gaz frigorigène à l’extérieur de la PAC. Par exemple, ce type d’installation nécessite 10 fois moins de gaz frigorigène qu’une installation gaz/gaz.
(Attention : entretien impératif du circuit froid pour vérifier la bonne charge et l’absence de fuite du circuit frigorifique)
Une PAC permet de faire des économies d’énergie grâce à un COP moyen compris en général entre 3 et 4.
(COP : coefficient de performance : ratio entre l’énergie consommée et l’énergie restituée)

SYNTHESE SUR LE BENEFICE CONSOMMATEUR

• COP / consommation : Une aérothermie, fiable et bien dimensionnée, garantit une consommation divisée par 2 à 3 par rapport à une solution chauffage électrique. C’est le meilleur bilan de consommation toutes énergies confondues (sauf géothermie).

Exemple : Pour une maison de 120 m² équipée d’une PAC air/eau+ plancher chauffant, la consommation électrique de chauffage estimée est de 540 € annuel (la part de l’appoint électrique pesant au maximum 8% du total)

• Confort : Toutes de conceptions modernes et équipées de régulations performantes, elles assurent confort et simplicité optimale pour le client final. Elles peuvent toutes assurer la préparation d’eau chaude sanitaire.

• Crédit d’impôt : L’installation d’une PAC donne droit à 50 % de crédit d’impôt sur le montant TTC du matériel (hors main d’œuvre).


Taper les premières lettres du mot que vous recherchez :

ou choisissez le mot qui vous intéresse ...

les autres sites du Groupe Dominique CHARLES

*Les offres de terrains constructibles sont proposées en collaboration avec nos partenaires fonciers indépendants, selon disponibilité, pour la construction de maisons neuves,
avec un contrat de construction de maison individuelle, dans le cadre de la loi du 10/12/1990.

Lexique de la construction

Biom attitude

Groupe Dominique CHARLES - 7 rue Lavoisier - Parc d'activité de Ragon - 44119 TREILLIERES - Loire-Atlantique / Pays de la Loire - Tél. 02 40 72 90 90 - Fax 02 40 72 90 91
© 2012-2015 Groupe Dominique CHARLES- Tous droits réservés, reproduction interdite - Mentions légales - Une réalisation Application Contacts.